Les maladies psychosomatiques

Le mot Psychosomatique a pour étymologie: « psycho » qui signifie esprit et « somatique » qui désigne le corps. Ce terme désigne ainsi tous les troubles psychiques qui se manifestent dans le corps et ce que l’on appelle couramment les maladies psychosomatiques. Ainsi, le corps exprime un mal être psychique, il n’y a aucune lésion organique mais pourtant certains endroits du corps font mal. Ils font mal parce que la psyché ne parvient pas à s’exprimer qu’ à travers le corps. Il ne s’agit en aucun d’une « maladie imaginaire », les troubles physiques sont bien réels mais on n’observe pas de lésion ou de dysfonctionnement organique. Ces divers maux prennent la forme de migraine, de mal de dos, mal de ventre, d’asthme, de maladie de peau comme l’eczéma, le psoriasis etc….

 

Dans le cadre d’une maladie psychosomatique, la pris en charge psychologique consiste à faire émerger chez le patient ses émotions, ses traumatismes psychiques puisque le patient ne parvient pas à les exprimer. Ce défaut d’élaboration mentale entrainant alors comme déjà précisé une autre voie d’expression que la parole mais le langage corporel. En quelque sorte, le corps exprime ce que la psyché n’arrive pas à exprimer, soit par pudeur, soit parce que le patient a construit de telles défenses psychiques comme le refuge dans l’intellectualisation, la rationalisation, la suractivité physique, professionnelle, intellectuelle etc… et qui font barrage à une expression de soi. Quelqu’en soit les causes, dans la maladie psychosomatique on est face à un mode de fonctionnement non conscient et la psyché n’a alors que les tensions corporelles pour s’exprimer.

Ainsi, le fait de parvenir à faire émerger dans la psyché ces émotions refoulées ou des situations qui ont été vécues sur un mode traumatologique permet ainsi pour le patient de supprimer voire de limiter, ces divers manifestations corporelles.

Les maladies psychosomatiques sont donc des maladies réelles qui nécessitent une prise en charge thérapeutique. Il faut ainsi tordre le cou à des idées préconçues qui consiste à penser que s’il n’y a pas de lésion organique dans le corps c’est qu’il n’y a rien que ce n’est que de l’imaginaire et que cela va passer. Au travers de l’expression douloureuse du corps se cache une véritable souffrance psychique et une nécessaire prise en charge psychologique pour faire rejaillir et traiter cette dernière.

Qu’est ce qu’un psychologue clinicien?

Le psychologue

Le titre de psychologue est défini part l’article 44 de la loi n°85-772 du 25/07/1985. Le psychologue a une formation universitaire de type bac+5 (Master 2, DESS ou DEA) et qui est complétée d’un stage de professionnalisation auprès d’un psychologue.

Le métier de psychologue est régi par un code de déontologie qui précise les obligations et les devoirs du psychologue. Le code de déontologie stipule notamment que le psychologue doit exercer son travail dans le respect des droits fondamentaux de la personne: respect de la dignité de la personne, de la liberté , du respect du secret professionnel (non divulgation de la vie de la personne) etc….

La mission du psychologue telle que le défini le code de déontologie, est de faire reconnaitre et respecter la personne dans sa dimension psychique, il est le professionnel du fonctionnement psychique.

Les psychologues ont cependant des spécialités diverses. Ainsi, le psychologue du travail est spécialisé dans les rapports entre des individus dans leur travail, le psychologue cognitif est quant à lui axé sur la faculté d’apprendre et de connaître etc….

Le psychologue clinicien

Le psychologue clinicien quant à lui, a un rôle dans le décryptage des souffrances psychiques, des émotions, des ressentis, du comportement de la personne. Pour cela, il met au service de la personne ses connaissances en matière de fonctionnement de l’appareil psychique, il met aussi à la disposition de la personne toute son écoute, son soutien, son empathie, son humanité afin d’aider la personne à (re)trouver son équilibre intérieur, une vie plus sereine, plus saine et pleinement intégrée socialement.

Le psychologue clinicien peut aussi être sollicité par toute personne qui souhaite développer son potentiel personnel par une meilleure gestion de ses émotions, par une meilleure estime de soi, une meilleure confiance en soi etc….

Quelle que soit la cause de consultation, le psychologue clinicien met à la disposition de chacun toutes ses connaissances, soutien, écoute, humanité pour  qu’il puisse mieux se comprendre, mieux  s’accepter et mieux se connaître.